Web sémantique

Web sémantique :

Contrairement aux apparences, le web sémantique n’a rien à voir avec la linguistique.  Pour éviter ce malentendu il aurait par exemple pu s’appeler  le web de données.

L’expression web semantique a été inventée par  Tim Berners-Lee, directeur et l’inventeur du WorldWide Web et directeur du World Wide Web Consortium (W3C).

Le Web sémantique est un ‘’web intelligent’’. Contrairement au web 2.0 dans lequel les données sont stockées par les systèmes informatiques, elles sont comprises pour permettre à l’utilisateur d’accéder à ce qu’il recherche vraiment. Les documents contiennent non pas des textes en langage naturel (anglais, français, russe) mais des informations formalisées pour être traités automatiquement. En fait, lorsque l’on rentre une série de mots dans le service de recherche, nous avons droit à toutes les pages contenants les différents mots, séparément. Le web sémantique fonctionne sur la base de concept et prendra donc la série de mots comme un tout et non plusieurs parties.

Le principal but du web sémantique est de pouvoir répondre à des requêtes très précises. Imaginons que nous recherchions « voiture » et « rouge ». Le web 2.0 affichera tout ce qui est en rapport avec le mot « voiture » et l’adjectif « rouge » (ceci est un exemple caricaturale !). Le web sémantique, lui, cherchera tout ce qui est en rapport avec « voiture rouge ». Nous allons donc fatalement tomber sur des Ferrari, des ventes de voitures rouges et autres. Ceci permettant une recherche plus ciblée.

Le web  sémantique cherche à être une source d’informations correcte à laquelle l’internaute puisse se fier. Cela dépendrait donc de la confiance de l’internaute, de  de l’ancienneté de l’information proposée.

En fait, nous sommes passé du web 1.0, purement consultatif, au web 2.0, qui se veut consultatif et participatif (social en quelque sorte). Maintenant il est question de passer à un web sémantique, qui permet une communication entre bases de données. Ceci nous offrant une richesse incroyable d’information.

Les recherches seraient facilitées par ce genre de système. Il y aurait de nombreux avantages à voir les différents serveurs se passent des données et traiter de manière intelligente les informations. Le web comprendrait en fait ce que l’on veut dire par « voiture rouge ». Il verrait cette suite de mots comme un concept, le concept que l’être humain conçoit lorsqu’il parle de « voiture rouge ».

Cependant l’établissement de standards pour permettre la transmission intelligente de données informatiques est quelque peu complexe.

Voici une viédo de Tim Beners-Lee , fondateur du web sémantique .  (mettez les sous-titres !)conférence de Tim Beners-Lee

Petite explication rapide de ce qu’es le web sémantique.

Et une petite discussion qui est très utiles pour ceux et celles  pour qui l’nformatique reste un domaine mystérieux.

Webographie:

http://www.commentcamarche.net/faq/14412-comprendre-le-web-semantique

http://fr.wikipedia.org/wiki/Web_sémantique

http://www.usinenouvelle.com/article/l-industrie-s-empare-du-web-semantique.N128850

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s